Notre domaine à Saint-Émilion

Chez nous, le vin est un savoir faire familial depuis des décennies. Ma mère, Claude de Labarre née Fourcaud Laussac, a acquis le Château Laplagnotte-Bellevue en 1990 alors qu’elle était encore co-propriétaire et gérante du Château Cheval Blanc.
En 1996, après des études en viticulture et oenologie, j’ai intégré le domaine. Aujourd’hui, avec mon épouse, nous avons en charge l’exploitation de cette magnifique propriété. Vous trouverez sur ce site tous les renseignements sur nos vins, mais n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.


Gite Laplagnotte

Le domaine offre également en location un charmant gîte situé à 50 mètres du château.
Pour le découvrir, visitez le site du Gîte Laplagnotte.

Le
domaine

Château Laplagnotte Bellevue

Mon père, Henry de Labarre, est à l’origine de toutes les rénovations des chais effectuées sur notre propriété.

HISTORIQUE DU CRU

Les premières traces du vignoble du château Laplagnotte Bellevue apparaissent dans la seconde édition du «cocks» de 1868 entièrement refondue par Édouard Féret.

On peut donc imaginer que le vignoble de Laplagnotte qui produisait à l’époque entre six et dix tonneaux existait bien avant cette date. Au cours des décennies suivantes, la propriété s’est peu à peu agrandie et c’est en 1954 qu’un dernier échange effectué par les parents des propriétaires précédents a porté la surface actuelle du vignoble à 6 ha 09 a.

Depuis le 3 mars 1990, le château Laplagnotte Bellevue est la propriété d’Henry et Claude de Labarre née Fourcaud Laussac qui n’ont cessé depuis de s’y consacrer avec beaucoup de passion.

MÉTHODE DE TRAVAIL

Que ce soit dans les vignes ou dans les chais, notre méthode de travail reste traditionnelle puisque je suis vigneron bio.
Toutefois, nous évoluons avec notre temps et possédons des outils performants pour la vigne et le chai.

Ma passion pour le bio étant grandissante, j’ai décidé de travailler en biodynamie. Le millésime 2017 fut le premier à être certifié par Demeter.

L’élevage se fait en barriques pendant une année avec avec 25 % de fûts neufs.

Les vins

Chateau Laplagnotte-Bellevue Saint Emilion

Chateau Laplagnotte-Bellevue
Saint-Émilion Grand Cru

Château Laplagnotte-Bellevue

Situation
A 3 km au nord est de Saint-Émilion
Viticulture
Mode de conduite bio et passage en biodynamie à partir de 2017
Vendanges
Vendanges manuelles avec tri sévère
Vinification
En cuves ciment de petites contenances thermorégulées
Cuvaison de 20 à 25 jours
Fermentation malolactique en cuve ciment
Élevage
25 % barriques neuves (trois tonnelleries différentes)
Le reste en barrique de 1 et 2 vins
Cépages
Merlot 75%, cabernet franc 25%
Sol
Sablonneux argileux avec traces d’alios
Travail du sol par labour (chaussage et déchaussage)
Superficie
5.5 ha
Production
30000 bouteilles
Age moyen des vignes
30 ans
Densité de plantation
6000 pieds/ha
Rendement
47 hl/ha

Télécharger la fiche technique

Notes & Commentaires

2016 - Le Point
16,5/20. Fruits rouges, souligné par un boisé blond, bouche vive, fraîche, tanins fins, du fruit, de la tension, équilibré et savoureux.
2016 - Yves Beck
Robes profondes aux reflets violets. Bouquet élégant, aux notes fruitées et minérales. En bouche, le vin est équilibré et frais. Il est doté de tanins bien ronds et d’une élégante structure qui assure la fraîcheur jusqu’en fin de bouche. Finale fruitée.
2020-2030 90/100
2016 - Vinous, Antonio Galloni
Bold, racy and quite juicy, all while maintaining a mid-weight personality. Floral and spice notes lift the super-ripe red berry fruit effortlessly in this polished Saint-Émilion. The 2016 will drink well with minimal cellaring.
Score : 92/100
2015 - Concours
Médaille d'or au concours des vins bio de Nouvelles Aquitaine 2018
Fourcaud Laussac Saint Emilion

Fourcaud Laussac
Saint-Émilion Grand Cru - Sélection

Fourcaud Laussac

Situation
A 3 km au nord est de Saint-Émilion
Viticulture
Mode de conduite bio et passage en biodynamie à partir de 2017
Vendanges
Vendanges manuelles avec tri sévère
Vinification
En cuve inox thermorégulée
Cuvaison de 25 à 28 jours
Fermentation malolactique en barriques neuves
Élevage
100 % barriques neuves (trois tonnelleries différentes)
16 mois d’élevage
Cépages
Merlot 80%, cabernet franc 20%
Sol
Sablonneux argileux avec traces d’alios
Travail du sol par labour (chaussage et déchaussage)
Superficie
0.5 ha
Production
2000 bouteilles
Age moyen des vignes
40 ans
Densité de plantation
6000 pieds/ha
Rendement
35 hl/ha

Télécharger la fiche technique

Notes & Commentaires

2015 - Guide Hachette des vins - Deux étoiles
Un vin à la robe d’un bordeaux profond, au nez gorgé de fruits rouges et de baies noires bien mûrs, soutenu par un fin boisé. La bouche se montre intense, savoureuse et fraîche, soutenue par des tannins de qualité qui permettront une heureuse évolution

Les millésimes

2018

Millésime exceptionnel qui a malheureusement été victime du mildiou assez tardivement.
Le rendement n’est que de 20 hl/hectare pour ce délicieux nectare.


2017

Ça commence très mal avec une gelée le 27 avril !
Effectivement, le rendement final n’est que de 12 hl/hectare.
C’est un vin très aromatique que l’on pourra commencer à déguster sur sa jeunesse.


2016

Un début de saison très compliqué au niveau des maladies car beaucoup d’humidité.
Juillet et août ont été exceptionnellement secs et plutôt doux avec des petites pluies courant septembre permettant à la vigne de produire des raisins très juteux et gouteux. La belle arrière saison nous a permis de vendanger tardivement (début 4 octobre) permettant une maturité optimale. C’est un millésime exceptionnel, qualitativement et quantitativement.


2015

Un très beau millésime nous a été offert par dame nature !
Le début de saison est marqué par une pression maladie assez élevée, nous sommes inquiets. Par la suite, la floraison est très homogène grâce à un temps ensoleillé et doux. L’été plutôt sec et doux avec de petites périodes de chaud nous remonte le moral. La vigne n’est pas en retard dans son cycle puisque nous débutons les vendanges le 21 septembre pour les terminer le 2 octobre avec le cabernet franc.


2014

Un départ bien meilleur qu’en 2013 (ce n’était pas difficile).
L’été n’a toutefois pas été estival mais plutôt maussade ; fin août nous commencions à nous inquiéter.
Les mois de septembre et octobre ont été particulièrement secs et ensoleillés permettant de rattraper un retard de maturité et de sécher le vignoble.
Vendanges à partir du 29 septembre pour les merlots et 6 octobre pour les cabernets, avec un résultat de 47 hl/ha (rendement maximum autorisé cette année là : 50 hl/ha).


2013

Une année très difficile.
Le printemps froid et chaotique nous a donné beaucoup de coulure ; c’est à dire que les fleurs n’ont pas toutes été fécondées et nous avons perdu beaucoup de récolte.
Le mauvais temps est revenu en septembre et nous avons dû commencer les vendanges le 5 octobre.
Le rendement final est de 23 hl/ha soit aussi peu que 2009 où nous avions grêlé !
2013 reste malgré tout un millésime surprenant, à consommer sur sa jeunesse.


2012

Un début de saison très humide et plutôt frais ne nous laissait pas envisager une belle récolte. C’est à partir du 20 juillet que le temps s’est nettement amélioré avec une petite période de canicule en août et un temps plus sec.
Les vendanges ont été très tardives, permettant d’attendre la maturité optimale. Nous avons tout ramassé dans la semaine du 8 octobre et le rendement est plutôt faible avec 39 hl/ha.


2011

Le rendement souhaité est enfin là ; à savoir 46 hl/ha.
Les vendanges ont commencé le 14 septembre et se sont terminées le 21 du même mois. C’est une nouvelle fois une météo assez sèche qui a conditionné ce millésime ; la pluie est heureusement arrivée en juillet pour aider la vigne dans son processus physiologique.
Difficile de faire aussi bien que le 2010 qui est vraiment remarquable mais le 2011 reste une belle année.


2010

C’est une année fort remarquable !
La production a seulement été de 38 hl/ha car nous avons eu une météo assez sèche durant toute l’année. La floraison était très homogène.
Vendangé du 5 au 7 octobre pour le merlot et les 11 et 12 pour le cabernet.
C’est un vin dense, fruité, à la bouche tendre et élégante mais il faudra être patient pour apprécier ce millésime à sa juste valeur (2016).

Nous contacter

Complétez le captcha

Château Laplagnotte Bellevue

33330 St Christophe des Bardes
France
Téléphone : +33 5 57 24 78 67
Fax : +33 5 57 24 63 62
Mobile : +33 6 15 42 31 88
Email : arnaud@laplagnotte.com

Accès

Saint-Émilion 2 km, Libourne 10 km, Bordeaux 45 km, Bergerac 45 km
Coordonnées GPS : 44°54'33.72"N, 0°7'56.11"O
Localiser sur Google Maps

Crédits

Direction artistique : Jean-Michel Le Saux
Photographie : Jean-Michel Le Saux - Photographie
Webdesign, animation, conception : Pascal Antoinet